Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Actualités à la Une / Un nouveau dispositif expérimental à l'IUEM

Un nouveau dispositif expérimental à l'IUEM

DEXMES est un dispositif expérimental de quantification des matières en suspension.

DEXMES
est installé à l’IUEM depuis peu et est co-géré par Ifremer, le laboratoire Géosciences Rennes
de l’Observatoire des sciences de l’univers de Rennes (OSUR), le laboratoire Géosciences
Océan (LGO) de l’IUEM et le Shom. Ce dispositif est ouvert à la communauté scientifique. Une
manipulation du LGO est d’ailleurs prévue du 23 au 25 octobre.

CONTEXTE
Le suivi qualitatif et quantitatif des matières en suspension (MES) représente un enjeu majeur pour la
compréhension du fonctionnement des écosystèmes côtiers, et notamment pour la quantification des
flux de MES. Actuellement, la quantification de la MES est effectuée de manière indirecte à l’aide de
capteurs optiques ou acoustiques, associée à une calibration (régulière) par prélèvements.
Le principal objectif du projet DEXMES repose sur :
• le développement d’une plateforme expérimentale unique et innovante qui permet de tester la
réponse et la sensibilité de ces capteurs à une large gamme de MES
• leur capacité à quantifier les propriétés des MES
• la définition de protocoles de mesure in situ via l’association optimale de capteurs. Il s’inscrit dans une
approche intégrée allant de la théorie au laboratoire puis du laboratoire au terrain.

LE DISPOSITIF DEXMES
DEXMES repose sur des caractéristiques uniques : une cuve de grande taille (~1m3, diamètre interne de
974mm) avec un double système de mélange (pompage et brassage par hélice) permettant de garantir
une homogénéité des suspensions, associée à un berceau mobile accueillant les instruments et la mise
en oeuvre de capteurs de référence (schéma et photo ci-dessus).
Ce dispositif relève trois défis techniques majeurs :
• bénéficier d’une cuve transparente, afin de rendre visible les mélanges sédimentaires et le
positionnement des instruments
• présenter un volume utile de mesure libre d’obstacle dans la partie supérieure de la cuve
• permettre une désolidarisation de la paroi verticale et du fond de cuve, de façon à permettre une
maintenance du système et autoriser un nettoyage complet du dispositif. DEXMES permet une mesure combinée de nombreux capteurs. L’ensemble mécanique (moteur de l’hélice et la pompe) est piloté par une armoire électrique protégée, à l’aide de potentiomètres.

LA MANIPULATION DU 23 AU 25 OCTOBRE
Dans le cadre du projet ANR-ASTRID Maturation MESURE (Métrologie MES hydroacoustique opérationnelle,
porté par le laboratoire des écoulements géophysiques et industriels (LEGI) en partenariat avec le
LGO, Shom, CNR, UBERTONE, IRD-LEMAR, IRSTEA) qui vise à permettre l’évolution technologique des
instruments hydroacoustiques opérationnels existant (courantométrie, vélocimétrie, débitmétrie,
bathymétrie) vers une technologie MES opérationnelle, nous calibrons des instruments acoustiques en
terme de mesure de diamètre et de concentration de particules en suspension.
La manip de la semaine prochaine consistera en des essais préliminaires de qualification du niveau
de bruit ambiant du dispositif DEXMES avec un prototype de profileur à ultrasons, appelé UB-MES,
développé par l’entreprise UBERTONE dans le cadre de l’ANR MESURE. Il s’agira ensuite lors de manips
ultérieures d’extraire les constantes de calibration propres au système, indispensables pour garantir une
mesure absolue de MES par inversion absolue des signaux acoustiques.

Légende photo : Présentation du dispositif DEXMES, avec son berceau accueillant les instruments et le double système de mélange pompe + hélice

© Matthias Jacquet, Alan Bocher, Hervé Lintanf et Hervé Jestin / Ifremer

Contact scientifique :

Nicolas Le Dantec (CR Cerema)

02 98 49 86 65

nicolas.ledantec@univ-brest.fr

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer