Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Actualités à la Une / Les diatomées, une capacité insoupçonnée à stocker le carbone en profondeur

Les diatomées, une capacité insoupçonnée à stocker le carbone en profondeur

Une équipe internationale menée par des chercheurs de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (LEMAR/IUEM, UBO, CNRS, IRD, Ifremer), a montré que des microorganismes étaient capables de transférer du carbone organique jusqu’au plus profond de l’océan où il peut être séquestré durant plus d’un siècle.

Les océans, en absorbant et en stockant près de 40 % du carbone anthropogénique, jouent un rôle primordial dans la régulation climatique. Une partie de cette absorption est due à des micro-algues présentes dans les eaux de surface : les diatomées. Bien que leur rôle dans ce phénomène de « pompe à Carbone biologique » soit admis, il était jusqu’alors fortement sous-évalué. Les scientifiques ont également révélé que toutes les espèces de diatomées n’ont pas le même potentiel de transfert. Ces nouveaux paramètres, parus dans la revue Nature Geoscience, combinent des approches physiques, biogéochimiques et biologiques et viennent contredire les modèles actuels de prévision du climat reposant sur une version très simplifiée du système océan.

Pour en savoir plus

Photo du mois

Geovide_PLherminier_0790.JPG

(C) Pascale Lherminier / Ifremer