Recrutement de Claire Théry

Ajouté par Pauline Letortu il y a 5 mois

Descriptif du stage entre avril et août 2018 et du travail attendu

Habituellement, l’angle de prise de vue maximal de ces satellites est de 30° mais ce satellite peut parfois atteindre 47°, permettant de bien imager le front de falaise. Mais ce fort dépointage est rare, car il nécessite du temps, de l’énergie et d’excellentes conditions météorologiques depuis la Normandie jusqu’au nord de l’Écosse (en raison de la forte obliquité de la prise de vue).

L’objectif du stage est de déterminer l’angle le plus adapté (rapport coût-bénéfice) pour observer toutes les évolutions du front de falaise tout en garantissant un passage régulier du satellite sur le site. Pour ce faire, des photographies du front de falaise ont été acquises par drone selon différents angles de prise de vue.

Grâce aux données Pléiades (acquises en octobre 2016, en juin et juillet 2017 ; acquisition en mono dépointé (along track) sur plusieurs jours consécutifs avec visée avant avec un tangage de 40°/nadir avec un tangage entre 0 et 10), drone (acquisition en juin 2016 ; vols au nadir, 40°, 30° et 20°) et scanner laser terrestre (acquisition tous les 4 mois ; précision et résolution de 3 cm), l’étudiant devra : 1) déterminer la précision et la résolution au sol et sur le front de falaise des MNT différentiels issus de l’imagerie Pléiades afin d’estimer ses potentialités pour un suivi diachronique ; 2) estimer l’angle de prise de vue optimal d’après les différentes données drone (reconstruction 3D par photogrammétrie sous Micmac ou PhotoScan et comparaison des jeux de données).


Commentaires