Annonces

ANR RICOCHET (2017-2020): Séminaire des 14 & 15 décembre 2017

Ajouté par Olivier Maquaire il y a 5 jours

Bonjour

Ci-joint la dernière version de l'ordre du jour du séminaire.

Ci-joint également un modèle de présentation (senseiblement idem à celui du kick-off).

A utiliser pour faciliter les échanges de diapos d'un même format entre équipes et tâches.

Cordialement

Olivier (pour la coordination)

 

Osirisc: 1er COPIL Dreal Bretagne-équipe Osirisc+ (Rennes)

Ajouté par Alain Hénaff il y a 7 jours

Comité de Pilotage du projet

Osirisc: Ouverture du sous-projet Osirisc+

Ajouté par Alain Hénaff il y a 7 jours

Ouverture du sous-projet POPS Osirisc+

Irriga-Detection : Campagne terrain Rabi 2017

Ajouté par Samuel Corgne il y a 12 jours

Une nouvelle campagne terrain est programmée pour décembre et janvier 2017 sur le bassin versant du Berambadi.

Il s'agira là aussi sur les parcelles déjà échantillonnées durant la saison du Kharif d'effectuer les relevés suivants :

- Type de culture

- haiteur de la végétation

- humidité des sols

- Lai

Une première campagne terrain est programmée le 14 décembre 2017 (passage Radarsat-2 UF), la seconde sera réalisée en début janvier 2018.

 


 

Osirisc: Stage "aléa" -> arrivée en mars 2018 de Manon Billerey

Ajouté par Pauline Letortu il y a 13 jours

Le stage de 6 mois proposé à LETG porte sur la composante « aléa » (érosion, submersion, migration dunaire). Six indicateurs ont été proposés et co-construits avec les gestionnaires (deux concernent la submersion, trois l’érosion et un la migration dunaire). Les fiches définissant ces indicateurs ont été produites et validées en comité de suivi du projet par les gestionnaires. Il s’agit dorénavant de franchir l’étape suivante de l’opérationnalisation de ces indicateurs.

 

Lors de ce stage, il s’agira, par conséquent, de travailler sur :

1) une méthodologie permettant de rendre les indicateurs opérationnels selon les diverses techniques de mesure inventoriées pour chacun d’eux. Cette démarche devra conduire à la production d’un « pas-à-pas » de leur opérationnalisation, à destination à la fois des chercheurs du projet et des gestionnaires qui prendront éventuellement en charge les mesures. Dans ce sens, on attend du stagiaire une démarche pédagogique ;

2) de tester la mise en œuvre des indicateurs sur le terrain, de vérifier l’applicabilité des mesures souhaitées et d’estimer les temps à consacrer aux acquisitions de chacune d’entre elles. On attend du stagiaire une méthode pertinente et objective permettant de réaliser ces estimations ;

3) sur la base de ces tests, il s’agira alors de sélectionner les outils de mesure les plus adaptés, de proposer des fréquences pour la réalisation des mesures de ces indicateurs, et également de définir l’échelle spatiale pertinente pour ces acquisitions.

4) enfin, selon l’avancement des travaux précédents, en s’appuyant sur les données existantes à l’échelle régionale (Bretagne), il serait souhaitable d’améliorer le calibrage de chaque indicateur de manière à mieux définir à partir de quel seuil un indicateur a une dynamique « faible », « moyenne » ou « forte ».

EROFALITT: Recrutement de Claire Théry

Ajouté par Pauline Letortu il y a 13 jours

Descriptif du stage entre avril et août 2018 et du travail attendu

Habituellement, l’angle de prise de vue maximal de ces satellites est de 30° mais ce satellite peut parfois atteindre 47°, permettant de bien imager le front de falaise. Mais ce fort dépointage est rare, car il nécessite du temps, de l’énergie et d’excellentes conditions météorologiques depuis la Normandie jusqu’au nord de l’Écosse (en raison de la forte obliquité de la prise de vue).

L’objectif du stage est de déterminer l’angle le plus adapté (rapport coût-bénéfice) pour observer toutes les évolutions du front de falaise tout en garantissant un passage régulier du satellite sur le site. Pour ce faire, des photographies du front de falaise ont été acquises par drone selon différents angles de prise de vue.

Grâce aux données Pléiades (acquises en octobre 2016, en juin et juillet 2017 ; acquisition en mono dépointé (along track) sur plusieurs jours consécutifs avec visée avant avec un tangage de 40°/nadir avec un tangage entre 0 et 10), drone (acquisition en juin 2016 ; vols au nadir, 40°, 30° et 20°) et scanner laser terrestre (acquisition tous les 4 mois ; précision et résolution de 3 cm), l’étudiant devra : 1) déterminer la précision et la résolution au sol et sur le front de falaise des MNT différentiels issus de l’imagerie Pléiades afin d’estimer ses potentialités pour un suivi diachronique ; 2) estimer l’angle de prise de vue optimal d’après les différentes données drone (reconstruction 3D par photogrammétrie sous Micmac ou PhotoScan et comparaison des jeux de données).

ANR RICOCHET (2017-2020): Séminaire de fin d’année 1, 14 et 15 décembre 2017 (un commentaire)

Ajouté par Olivier Maquaire il y a 16 jours

Bonjour à tous
Comme précisé dans l’annonce POPS du 27 octobre dernier, ci-joint l’ordre du jour de notre séminaire de fin d’année 1 des 14 et 15 décembre prochain.

Nous proposons également pour ceux (et celles) qui ne pourraient se déplacer de nous rejoindre par visioconférence. Merci d’en informer la coordination que nous puissions vous transmettre les codes d’accès à la visio.

Nous vous en remercions par avance

Olivier

Pour la coordination Ricochet

Osirisc: Offre de stage - composantes Enjeux et Gestion

Ajouté par Catherine Meur-Ferec il y a environ un mois

Fiche de stage Master « Application d’indicateurs de suivi de la vulnérabilité systémique aux risques côtiers sur un territoire breton "

GÉOBS : séminaire "schéma conceptuel"

Ajouté par Françoise Gourmelon il y a environ un mois

Animation : Françoise Gourmelon

en présentiel à Bordeaux (salle 19 places au RDC de la Maison des Sud) et en visio pour les sites parisien et brestois

Thèse CIFRE : Données de surveillance et Planification de l'Espace Maritime: Journée Cyber Sécurité Maritime /ANR DéAIS

Ajouté par Clément Dupont il y a environ un mois

L’informatisation croissante des systèmes de transport aériens, terrestres et maritimes, rendent ceux-ci de plus en plus sensibles aux malversations dites cyber. Ces malversations qui ciblent des éléments matériels, des automates, des capteurs, des systèmes d’information et l’information elle-même peuvent engendrer des conséquences graves.
 
Le transport maritime qui est soumis à une activité grandissante a favorisé l’apparition de systèmes internationaux de localisation de navires tel que l’Automatic Identification System (AIS), ceci afin d’accroitre la sécurité de la navigation et de permettre une surveillance du trafic maritime en temps-réel. Cependant il a été démontré que la falsification des informations émises par ces systèmes de positionnement était possible et que cela pouvait induire des actes illégaux et engendrer de nouveaux risques maritimes (e.g. détournement de route de navigation à l’insu du personnel à bord).
 
Cette journée est consacrée à la compréhension de cette problématique et aux réponses qui peuvent être apportées.

Plus d'info :  http://deais.crc.mines-paristech.fr

1 2 3 ... 9 (1-10/86)

Formats disponibles : Atom